Territoires de création

Le projet régional « Territoires de création » est une initiative d’action artistique et pédagogique destinée à encourager et renforcer le développement des pratiques musicales créatives en Nouvelle-Aquitaine. En s’appuyant sur les expertises multiples des membres de l’ensemble Ars Nova, ce projet a pour objectif de favoriser l’accès de jeunes musicien·ne·s en formation et de publics éloignés à des pratiques musicales créatives inclusives et diversifiées. Construit sur un principe territorial à différentes échelles, « Territoires de création » propose la création d’interactions nouvelles entre les publics, les lieux d’enseignement artistique et les territoires en imaginant des modules d’interventions complémentaires répartis entre différents partenaires institutionnels et hors filières.

En inscrivant l’essor des droits culturels dans son approche de la transmission des savoirs, l’ensemble Ars Nova construit un maillage pédagogique qui puise sa matière première dans les ressources créatives et musicales de ses destinataires. Une dynamique qui favorise une approche sensible et multigénérationnelle de l’intelligence sonore et permet, de ce fait, de dépasser les contraintes liées à un niveau de pré-requis d’acquisition théorique de la musique.

Ainsi, tout en stimulant la circulation des publics et des talents sur des territoires très divers, l’ensemble Ars Nova et ses partenaires s’investissent à renforcer le droit pour toutes et tous de bénéficier d’un accès direct et concret à des expériences créatives enrichissantes, sensibles et constructives !

Un engagement militant pour rapprocher la création de ses publics 

À l’occasion de l’édition 2022 du festival ÉlectroSession du Conservatoire municipal de musique et de danse de Saint- Palais-sur-Mer, l’ensemble Ars Nova se joint aux équipes enseignantes et organisatrices de l’évènement afin de poursuivre la collaboration initiée en 2021 autour du projet « Territoires de création ». 

Cette 2e collaboration entre l’ÉlectroSession et l’ensemble Ars Nova aura ainsi pour vocation de finaliser le projet mené avec l’autrice, compositrice et interprète Cléo T. (artiste sélectionnée, en 2021, à l’issue d’un appel à projets portant sur l’écriture d’une œuvre spécifiquement imaginée pour être travaillée avec les musicien·ne·s de l’ensemble). La restitution de ce projet aura lieu le 24 mars 2022, lors d’un temps fort de concert proposant un programme spécialement conçu pour l’occasion. 

L’œuvre définitive fera, par ailleurs, l’objet d’une commande officielle de l’ensemble Ars Nova et d’une publication par les Éditions de l’Octanphare. Pour les organisateurs de l’appel à projets, le fait de confier ce travail d’écriture collaborative à une artiste issue du champ des musiques actuelles traduit non seulement la volonté d’encourager la rencontre entre les musiques dites savantes et une pluralité de langages artistiques, mais aussi l’ambition de s’inscrire dans une démarche proactive, favorisant l’accessibilité du protocole artistique pour rapprocher encore davantage la création de ses publics.  

Autour du festival 

Pendant toute la durée du festival ÉlectroSession, plusieurs activités de médiation culturelle, à destination des élèves du Conservatoire de Saint- Palais-sur-Mer ainsi que des établissements scolaires des communes de Saint- Palais, Saujon et Royan seront organisées avec le concours des musiciens et musiciennes de l’ensemble Ars Nova. À ce titre, à l’instar de l’édition 2021, plusieurs séances de répétitions seront ouvertes aux publics. L’occasion, d’inviter des classes de niveau CE1 à CE2 pour des moments privilégiés de partage avec les artistes : immersion dans l’univers d’une salle de spectacle, présentation des instruments sur scène, découverte des coulisses d’une séance de travail en amont d’un concert... Des moments de rencontres et d’exploration, à destination des publics d’aujourd’hui et de demain ! En parallèle, un parcours de découverte autour de l’accordéon, animé par Pascal Contet (accordéoniste de l’ensemble Ars Nova), sera organisé en partenariat avec le lycée de Royan (option musique), les collèges de Royan et de Saujon (CHAM), ainsi que les écoles primaires de Saint-Palais et de Saujon.

Les actions d'EAC menées lors de l'ÉlectroSession 2021 en quelques chiffres : 

  • 3 séances de répétitions publiques : 2 classes (CM1 + CM2) de Mornac-sur-Seudre + 1 classe de CP de Royan accueillies 
  • 2 ateliers de percussions (animés par Isabelle Cornélis) : 2 classes (CP + CE1) de Saint-Palais-sur-Mer 
  • 1 rencontre à destination des élèves du conservatoire de Saint-Palais : sur place + retransmission en ligne

L'artiste

De son vrai nom Clémence Léauté, Cleo T. construit, depuis près de 8 ans, une œuvre singulière et ultra-sensible qu’elle décrit comme « un miroir brisé reflétant un millier de ciels ». Formée au théâtre à l’École Nationale de Chaillot et au Cours Florent, c’est aussi un parcours universitaire en histoire de l’art et lettres modernes qui irrigue le travail de l’artiste.     

Après plusieurs expériences au sein de compagnies orientées vers les écritures contemporaines, Clémence Léauté se lance dans un parcours de soliste. Le projet Cleo T. s’ancre d’abord dans le champ des musiques actuelles et ouvre la porte à plusieurs collaborations avec des artistes de renom, tels que John Parish ou Robert Wyatt. Après un premier album et près de 150 dates à travers l’Europe, Clémence s’installe à Berlin pour ouvrir davantage le champ de ses explorations.     

Depuis 2018, Clémence Léauté vit et travaille en Nouvelle-Aquitaine, au cœur du territoire rural, où elle a souhaité ancrer les projets qu’elle porte avec sa structure de production indépendante Moonflowers. Elle y entreprend aussi la rénovation d’un ancien prieuré, espace de résidence et tiers-lieu culturel en devenir.     

Actuellement, Cleo T. travaille à l’écriture de son 3e album, qui aura pour vocation de s’accompagner d’un spectacle pluridisciplinaire où les poèmes répondent à la musique dans un dispositif de projections vidéo contemplatives tournées sur les territoires charentais. L’artiste poursuit également l’écriture d’un projet qui revisite les grands airs de l’opéra sous le prisme d’une sensibilité folk d’auteur-interprète. 

Enfin, Clémence mène un travail auprès des publics scolaires autour d’Alice au Pays des Merveilles dans une série d’ateliers ouvrant sur l’imaginaire créatif des mots, des sons et de la poésie.   

Le dispositif “Territoires de création” bénéficie du soutien de la Maison de la Musique Contemporaine

partenaires